L'avis d'un chrétien #1: l'avortement.

Hey ! Bill Pinpin de JC2R pour vous servir !

 

Dans ce genre de série d'article "L'avis d'un chrétien", je vais vous exposer mon avis sur un sujet de société, de morale, de géopolitique ou bien également sur des choses disons plus "légères", ou de la culture etc...

 

Bon alors fermons le clapet de certains immédiatement: je ne suis qu'un simple pinpin. Je ne dis pas que mon avis est la vérité ultime ni même que c'est forcément correct d'un point de vue "biblique" ou que tous les chrétiens pensent comme moi.

 

Je suis juste un homme comme les autres, imparfait, pécheur, avec des défauts mais aussi des qualités et cherchant à m'améliorer en tant que chrétien, et entretenir ma relation avec le Seigneur. 

 

Je donne mon avis sur un sujet, en sachant que je peux dire de bonne vérités comme de grosses conneries.

Le but n'est pas de faire des dissertations qui vont prendre 3h à lire et être ultra argumentée... le but c'est aussi d'être rapide et d'aborder les sujets de manière plus "cool". 

 

Pourquoi ces articles ? J'en sais rien en fait. Mais je trouve l'idée sympa.

#1 - L'avortement

 

 

I. Je suis contre

 

Quoi de mieux pour commencer qu'un bon sujet qui déchaîne bien les passions et marque notre société, notamment d'un point vue religieux et moral: l'avortement.

 

Alors je vais être clair dès le départ: je suis contre l'avortement.

 

Pourtant, bien que je sois contre, je n'empêcherai pas une femme d'avorter.

Je ne l'influencerai pas à ne pas avorter. Chacun est libre de ses choix...

 

De toute façon c'est la loi qui donne ce droit, et il faut respecter la loi.

Dieu nous invite à respecter les lois des Hommes... même si parfois celles-ci s'opposent à ses commandements.

 

Je suis contre l'avortement et ce, pas seulement parce que je suis chrétien.

Je ne suis pas chrétien depuis ma naissance hein, et avant même d'avoir rencontré le Seigneur Jésus Christ et de commencer à aimer les valeurs et morales chrétiennes, j'étais réfractaire à l'avortement.

 

II. La mort d'un être vivant

 

Déjà, il s'agit de tuer un être vivant. Et ça désolé mais athée ou désormais chrétien pour moi ça passe pas.

 

Car oui, il s'agit bien d'un être vivant à l'instant T mais surtout d'un individu, un être humain en devenir.

 

Pensons à tous ces enfants et donc futurs adultes qui n'ont pas pu naître et vivre leur vie. Qu'auraient pu faire et vivre ces personnes ?

Ces gens qui ne connaîtront jamais la joie de faire du vélo, se promener dans la nature, connaître le premier baisé, faire des études, être utile à la société... oui c'est romantique mais je dis ce que je veux.

Pensez à ça.

 

Au-delà de l'être en devenir qui ne connaîtra jamais la vie, il s'agit bien aussi de la suppression d'une vie.

 

III. Les viols, et autres...

 

Certains vont dire que l'avortement est utile pour les femmes violées qui tombent enceintes. 

Et... donc ? 

 

Un viol c'est grave on est d'accord, les hommes qui violent des femmes (ou inversement) sont de gros enc****, mais est-ce une raison d'y apporter une réponse par un acte encore plus grave: la suppression d'une vie ?

 

Si l'enfant n'est pas désiré, ce qui peut se comprendre, il existe des structures permettant légalement de l'abandonner, ne pas le reconnaître, mais au moins le placer auprès de services qui pourront s'occuper de lui. 

C'est pas la classe, c'est pas marrant, mais au moins l'enfant et le futur adulte vit. 

 

Beaucoup d'enfants non reconnus et abandonnés, qui ont vécu dans des familles d’accueil ou des centres, ont donné de bons citoyens, des gens qui ont fait des études et qui ont à leur tour fondé une famille et fait des enfants !

 

Peut-on se permettre d'empêcher potentiellement cela ?

 

IV. La loi Weil

 

Par ailleurs, on cite souvent madame Weil qui a été à l'origine de la loi sur l'avortement.

Mais cette loi actuelle a bien évolué et n'a rien à voir, selon moi, avec la vision qu'avait madame Weil.

 

Simone Weil voulait légaliser l'avortement principalement pour cette raison: qu'il ne soit plus pratiqué à l'arrache dans des caves et parfois des conditions abominables mais qu'il soit encadré par la loi et le corps médical.

 

L'idée n'était pas que ça devienne la fiesta comme aujourd'hui où certaines femmes, voir très jeunes femmes, se font avorter plusieurs fois de suite et que ça devienne une normalité.

 

Aujourd'hui, c'est devenu une solution courante pour des problèmes sociaux... or ce n'était pas du tout le combat de madame Weil dans la loi dans sa forme originelle. 

 

Ainsi, certains vont dire: "Bah alors cette loi est bien car maintenant ce sont des médecins qui pratiquent l'avortement et non Gérard le boucher dans la cave du voisin".

Oui mais comprenez moi bien: moi je suis contre l'avortement tout court et pas la loi de madame Weil qui apporte une réponse à sa manière.

 

Et c'est là le paradoxe de la loi Weil par rapports à mes convictions: d'un côté ça permet et accepte officiellement quelque chose envers lequel je ne suis pas d'accord... mais d'un autre côté ça permet d'offrir un cadre légal et médical à cette pratique jusqu'à lors clandestine et dangereuse pour la femme... 

 

Donc contre l'avortement, mais pas contre son encadrement légal et médical qui offre plus de sécurité à la femme qui de toute façon voudra avorter qu'il y ait une loi ou pas. Pas facile à expliquer mais je me comprends.

 

Le truc c'est qu'il ne devrait pas y avoir d'avortement.

Les gens qui y avaient recourt dans les caves et maintenant à l'hôpital avaient d'autres solutions que de pratiquer cela. 

 

V. Des millions de français !

 

Ça existe depuis longtemps, mais à la base on est pas censé le faire. Dieu nous interdit cela.

A l'époque ce n'était pas aussi courant qu'aujourd'hui. 

 

Lisez plutôt: 200 000 enfants ne naissent jamais chaque année en France.

Depuis 1976, ça fait quelques millions de français qui n'ont jamais vu le jour !

Je trouve ça énorme.

 

VI. Pas de condamnation, prions

 

Pour conclure ce pavé, je tiens à vous dire que si vous êtes chrétiens et que vous lisez ceci, priez pour ces femmes et priez pour les âmes de ces enfants qui n'ont pas pu naître.

 

Ne condamnons pas, seul Dieu est juge, et lui-même n'est pas un père fouettard qui condamne de façon impitoyable.

Tout est une question de choix, que ce soit ici bas ou même dans le monde spirituel. 

 

Soyez bénis !

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Chaînes YouTube JC2R
Réseaux & Dons JC2R
  • Page dons Patreon JC2R Officiel
  • youtube
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • vk
Dernières News JC2R
Please reload

Livres JC2R
Bible Nouvel Ordre Mondial.jpg

Le recueil ultime des informations par JC2R. Ce livre regroupe toutes les informations qui ont servi à faire les vidéos JC2R (datant d'avant la sortie du livre) avec les sources.

Il s'agit de la façon la plus efficace d'avoir les informations par écrit, complétées par l'auteur même après publications des vidéos lorsque c'était nécessaire. 

C'est aussi un bon moyen de contourner la censure étant donné que nos vidéos sur YouTube sont régulièrement censurées. 

Please reload

livre tolerance city jérémy david roman société fiction avenir caricature anticipation roman

Tolerance City nous dépeint un monde où les libertés individuelles ont pris le dessus sur le bien commun.

Ce roman dystopique imagine d'une manière très caricaturale ce que pourrait être le monde de demain, si nous laissons les désirs les plus malsains de l'être humain prendre le contrôle de nos vies. À la lecture de ce livre, vous vous apercevrez avec stupeur que la réalité est en train de rattraper la fiction.

Please reload

Les Religions de Satan

11,50 €

Satan est le père du mensonge et comme chacun sait, le plus grand ennemi de Dieu. Après avoir été expulsé du Ciel pour avoir voulu prendre la place de Dieu, Satan pour se venger, va décider de s'en prendre aux hommes. Son plan maléfique consiste à empêcher les hommes d'adorer Dieu en inventant un nombre incalculable de faux dieux.

Please reload