"Chasseurs frontaliers": les méthodes un peu rudes de la police hongroise


Défendre sa Nation et ses frontières, et surtout contrer ces flux migratoires qui sont voulus et contrôlés par l'élite dans un but précis, c'est évidemment ce qu'il faut faire.

 

Mais la méthode des Hongrois est un peu... rude. 

 

Ne pas oublier que ces migrants, même s'ils sont utilisés et illégaux, restent des êtres humains et que les prendre pour des proies et procéder à des arrestations violentes n'est ni respectueux ni digne.

Source: fr.sott.net

 

 Racisme, xénophobie : la Hongrie recrute des chasseurs de migrants

 

En une minute, il l'a plaqué au sol. Le tibia sur la nuque de son partenaire, il lui écrase le visage sur le tatami. Des chaînes de menottes crissent dans le gymnase de police de la paisible ville de Szeged. Dans ce chef-lieu du sud-est de la Hongrie, 22 futurs « chasseurs frontaliers » suivent, en binômes, un cours d'« autodéfense ». Comprendre : mener à bien une arrestation musclée de migrants. 

 

« Chasseurs frontaliers », c'est le nom officiel de ce nouveau corps de police magyar. Le gouvernement a annoncé sa création en août 2016, en pleine campagne du référendum anti-migrants. L'objectif affiché est de recruter 3 000 personnes pour faire face à « la pression de l'immigration clandestine ». Depuis le 2 mai, elles assistent les plus de 10 000 policiers et militaires déjà déployés aux frontières serbe et croate du pays. 

 

Combattre le « poison » 

 

Dans la cour du gymnase, une autre classe passe un examen. Trois rangées d'uniformes bleus défilent. Après six mois d'entraînement - la formation d'un policier en Hongrie dure généralement deux ans -, ces volontaires de 30 ans en moyenne vont patrouiller, armés d'un spray de gaz poivré, d'une matraque et d'un revolver. « Des techniques d'arrestation aux cours de tir, en passant par les règlements de Schengen, on leur enseigne tout pour assurer la défense de la frontière, dans le respect de la loi », affirme Mihaly Varga, lieutenant-colonel chargé du recrutement. Depuis le début de la crise des migrants en 2015, les réformes se sont multipliées. Cette année-là, l'entrée dans le pays sans autorisation est devenue un crime, passible de trois ans de prison. En mars dernier, le Parlement a réintroduit la détention systématique des demandeurs d'asile et approuvé le renvoi en Serbie des non-demandeurs migrants. Un texte qui « viole les obligations de la Hongrie vis-à-vis des lois internationales et de l'Union européenne » selon le HCR, l'agence de l'ONU pour les réfugiés. « Le but, c'est de les maîtriser », dit-on au centre de formation de Szeged - les mots « migrant » ou « réfugié » n'y sont jamais prononcés. 

 

Le service de presse local nous interdit de poser des questions aux élèves sur ce sujet. Lors des prestations de serment des « chasseurs », comme dans ses discours, le Premier ministre, Viktor Orban, nationaliste et populiste, préfère les termes « immigration illégale », « poison » ou « cheval de Troie du terrorisme ». Alexandra, 29 ans, fait partie des 15 % de femmes parmi les 110 admis à Szeged. « J'ai hâte de commencer ! » dit-elle. Ancienne hôtelière, elle ne voit pas de contradiction entre l'accueil des touristes et l'expulsion des migrants : « C'est un boulot garanti et bien payé. » Les élèves sont rémunérés dès le début de leur formation. Au bout de deux mois, la rétribution mensuelle passe de 500 à plus de 700 euros brut, le double du salaire minimum en Hongrie. C'est d'ailleurs le premier argument avancé par les autorités sur les fascicules et affiches destinés à recruter. 
 

Plus d'infos en lisant la suite de l'article sur le site de fr.sott.net

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Réseaux & Dons JC2R
  • Page dons Patreon JC2R Officiel
  • youtube
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • vk
Dernières News JC2R
Please reload

Livres JC2R
Bible Nouvel Ordre Mondial.jpg

Le recueil ultime des informations par JC2R. Ce livre regroupe toutes les informations qui ont servi à faire les vidéos JC2R (datant d'avant la sortie du livre) avec les sources.

Il s'agit de la façon la plus efficace d'avoir les informations par écrit, complétées par l'auteur même après publications des vidéos lorsque c'était nécessaire. 

C'est aussi un bon moyen de contourner la censure étant donné que nos vidéos sur YouTube sont régulièrement censurées. 

Please reload

livre tolerance city jérémy david roman société fiction avenir caricature anticipation roman

Tolerance City nous dépeint un monde où les libertés individuelles ont pris le dessus sur le bien commun.

Ce roman dystopique imagine d'une manière très caricaturale ce que pourrait être le monde de demain, si nous laissons les désirs les plus malsains de l'être humain prendre le contrôle de nos vies. À la lecture de ce livre, vous vous apercevrez avec stupeur que la réalité est en train de rattraper la fiction.

Please reload

Les Religions de Satan

11,50 €

Satan est le père du mensonge et comme chacun sait, le plus grand ennemi de Dieu. Après avoir été expulsé du Ciel pour avoir voulu prendre la place de Dieu, Satan pour se venger, va décider de s'en prendre aux hommes. Son plan maléfique consiste à empêcher les hommes d'adorer Dieu en inventant un nombre incalculable de faux dieux.

Please reload