• Bill Pinpin - JC2R

Kissinger et le nouvel ordre mondial de l'après COVID

Henry Kissinger est un des piliers du groupe Bilderberg qui regroupe au moins une fois par an une centaine de personnes très influentes du monde de la diplomatie, des finances ou encore des médias.

C'est un ancien patron de la diplomatie américaine, secrétaire d'Etat de Richard Nixon et de Gérald Ford.


Kissinger et Rockfeller, membres du groupe Bilderberg


Ce sont ces gentils personnages, pleins de bonnes valeurs et de bonnes intentions, qui font partis de ceux qui influent fortement sur l'avenir de l'humanité et de nos sociétés.


Comme on l'a dit dans plusieurs articles ou vidéos, et nous ne sommes pas les seuls, nos élites mondialistes vont largement profiter de ce choc lié au COVID19 pour accélérer leur grand projet de nouvel ordre mondial qui se met en place depuis plusieurs décennies voir près de deux siècles.


Ils appuient fortement sur les "graves conséquences" de cette épidémie et que le monde ne pourra plus être le même... bah voyons.

Lui ou encore Attali, appelent notamment à plus de collaboration internationale pour lutter contre ce genre d'épidémie très... dangereuse...


La question est donc: les conséquences désastreuses qu'on nous dépeint tant sont elles le fait de l'épidémie ou sont elles le fait de gens qui en profitent pour façonner le monde à leur avantage ?


Ci-dessous un entretient avec Kissinger qui donne son avis sur l'épidémie et le monde d'après.


Source - perspectivesmed.com


A quoi pense Henry Kissinger, l’homme de Bilderberg,

en ces temps de Covid-19 ? 


Henry Kissinger sort de sa retraite d’ancien patron de la diplomatie américaine. Pour prodiguer ses conseils à la face du monde. Inquiet des répercussions du Covid-19 sur l’ordre mondial, le prix Nobel controversé a tancé l’«anachronisme, faisant renaître la ville fortifiée». Il appelle les dirigeants à s’entendre sur un «nouvel ordre de l’après-coronavirus». 



Par Ben Driss Mise à jour Avr 12, 2020


La crise du Covid-19 représente un défi historique pour les différents gouvernements dans le monde, frappés plus ou moins durement par la pandémie. Analysant cet épisode dans la vie des nations et ses possibles conséquences, l’ancien Secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger a estimé le 3 avril dans le Wall Street Journal que la pandémie de coronavirus modifierait «à jamais l’ordre mondial». «Lorsque la pandémie de Covid-19 sera passée, les institutions de nombreux pays donneront l’impression d’avoir échoué. La question n’est pas de savoir si ce jugement est juste […] La réalité est qu’après le coronavirus, le monde ne sera jamais plus comme avant», a notamment estimé le Prix Nobel de la paix controversé dans le texte, dont une version traduite a été publiée dans l’Opinion

«La pandémie a donné lieu à un anachronisme, faisant renaître la ville fortifiée à une époque où la prospérité dépend des échanges mondiaux et de la libre circulation des individus», s’est par ailleurs désolé le nonagénaire pour qui aucun pays, «pas même les Etats-Unis», ne peut vaincre le virus sur «la base d’un effort purement national». 

Henry Kissinger estime qu’outre la préoccupante urgence sanitaire actuelle, les dirigeants doivent travailler à la mise en place «d’une initiative parallèle pour assurer la transition vers le nouvel ordre de l’après-coronavirus». Parallèlement à la résolution de la crise sanitaire et économique, ces derniers doivent selon lui veiller à «préserver les principes de l’ordre libéral international».  «Les démocraties dans le monde doivent défendre et préserver les valeurs qu’elles ont héritées des Lumières», estime l’ancien diplomate, qui conclut en estimant que les dirigeants du monde doivent «gérer la crise tout en bâtissant l’avenir». «Leur échec pourrait consumer le monde», conclut celui qui fût un temps le diplomate le plus influent du monde.  

Bien que très âgé, H. Kissinger apparaît encore régulièrement en public comme en janvier dernier aux côtés de John Kerry et d’Angela Merkel à Berlin au cours d’une cérémonie où la chancelière allemande a décroché… le prix Henry-Kissinger. En juin dernier, il figurait encore parmi les participants à la 67e édition du Groupe Bilderberg à Montreux en Suisse. 

  • youtube
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • vk
patreon-logo1.png
Réseaux et Dons JC2R

Copyright © 2016 - 2020 - JC2R Officiel

  • Page dons Patreon JC2R Officiel
  • youtube
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • vk