• Mameeen - JC2R

Nouvelle loi pour soit disant lutter contre le racisme sur internet. Bien sur...


Magnifique, ça n'arrête plus en ce moment.

Nos chers et honnêtes dirigeants continuent, lentement mais sûrement et surtout sans que les moutons ne le voient venir, de mettre en place leurs lois liberticides.

Une nouvelle fois, c'est internet qui est visé, bah voyons. 

En effet, le gouvernement planche sur un nouveau plan de lutte contre le racisme sur internet.

Alors la bonne blague du jour: un membre du CRIF est nommé pour mettre en forme cette loi. Mouhahahaha magnifique.

Pourquoi ne pas avoir nommé un représentant de la défense de la communauté chrétienne, par exemple ?

Bref, comprenez plutôt: un nouveau plan pour entraver la liberté d'expression sur internet et les vraies infos.

Car on est pas cons, on sait bien qu'ils jugeront racistes (et donc feront effacer ou réprimeront) toutes informations données sur les migrants, l'islam, tous propos ou critiques envers telle ou telle minorité (morale, sexuelle, ethnique, religieuse, etc...), bref des domaines où nos élites foutent la merde et dont on aura plus difficilement des infos et analyses fiables.

L'une des questions est:

Est-ce qu'un propos anti-chrétien sera plus durement jugé et réprimé qu'un propos contre... je sais pas moi, par exemple contre le gouvernement israélien ou contre la politique migratoire européenne (et donc française) ?

Les paris sont ouverts. :)

Autres articles, malheureusement très récents aussi:

FRANCE: progressivement vers la dictature

Vidéo - La preuve que la police est au service de l'élite. Soft Dictature.

Source: Russia Today

Racisme sur internet : s'inspirant du modèle allemand, Edouard Philippe veut modifier la loi

Lourdes amendes ou encore contraintes infligées aux opérateurs : le Premier ministre a détaillé le plan de l'exécutif pour réprimer plus fortement le racisme sur internet. Le Crif, une députée et un enseignant ont été chargés de cette mission.

Edouard Philippe a présenté le 19 mars le nouveau plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme au Musée national de l'Histoire de l'immigration à Paris. Il a annoncé que la loi française allait être modifiée afin de «renforcer les obligations» de détection, de signalement et de suppression de contenus illicites sur internet. L'exécutif s'est inspiré du modèle allemand, où les grands réseaux sociaux peuvent faire l'objet d'amendes pouvant atteindre 50 millions d'euros si les contenus haineux ne sont pas retirés en 24 heures. 


Comme annoncé par Emmanuel Macron début mars, la France va par ailleurs «se battre» pour un projet législatif au niveau européen contraignant les acteurs du net, et notamment les réseaux sociaux, à retirer très rapidement le «torrent de boue» des contenus «haineux, racistes ou antisémites», selon les termes du Premier ministre. Il a toutefois ajouté que la législation nationale serait modifiée «sans attendre» l’aboutissement de ce chantier européen. «Nous avons des marges de manœuvre [nationales]. Des marges qui permettent de renforcer les obligations», a assuré le chef du gouvernement.  

Découvrir plus d'informations sur ce projet de loi en lisant l'article de Russia Today

#censure #dictaturebienpensante #dictature #fakenews #gouvernementMacron #Macronjournalistes #Macron #contrôledesmasses #libertédexpression #CRIF #RussiaToday

  • youtube
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • vk
patreon-logo1.png